Pour découvrir où est née notre passion pour l’alimentation pauvre en glucides, tu dois remonter à nos débuts, 40 ans plus tôt.

“Chaque patient du Dr. Atkins a atteint son objectif de poids.”

- Erica Slof Nutritionniste

“Dr. Atkins' Diet Revolution, a été publié en 1972 et est devenu un best-seller international.”

- Erica Slof Nutritionniste
Avènement d’une révolution : le régime pauvre en glucides

Notre fondateur, le Dr. Robert C Atkins, était un cardiologue américain réputé. En travaillant auprès de ses patients cardiaques dans les années 1960, il s’est intéressé à l’augmentation des taux d’obésité. Il a entrepris d’étudier différentes théories nutritionnelles pour aider ses patients à perdre du poids pour de bon.

 

Contrôler les glucides

Inspiré par une série d’articles publiés par l’American Medical Association (AMA), le Dr. Atkins a commencé à développer sa propre théorie. Il l’a appelé « principe du contrôle des glucides ». Sa théorie se fondait sur le fait qu’un régime alimentaire occidental contient trop de glucides et qu’en en limitant les apports, il est possible d’entraîner l’organisme à brûler des graisses à la place.

Lorsqu’il a testé son régime pauvre en glucides, les résultats ont très impressionnants : chacun des patients du Dr. Atkins a atteint son objectif de poids.

  

La nouvelle approche

Le premier ouvrage du Dr. Atkins, Dr. Atkins' Diet Revolution, a été publié en 1972 et est devenu un best-seller international. Depuis, de nombreuses recherches scientifiques ont été menées dans le domaine de la nutrition et nos connaissances ont progressé, au même titre que l’approche nutritionnelle Atkins de réduction des glucides.

 

Le Nouveau régime Atkins a beaucoup évolué depuis le début des années 1980 où il avait la réputation de prôner une alimentation essentiellement constituée de viande rouge et d’œufs. C’est aujourd’hui une approche équilibrée et flexible du mode de vie qui peut être adaptée aux objectifs de santé d’une personne et lui permettre de transformer sa santé et son bien-être.